Bien positionner son équipement c’est capital: à bonne hauteur, au bon angle, visible en toutes situations!

Signalisation frontale et latérale

Les plus populaires sont les Nanoled de dernière génération et les Impaxx. Ils se placent à mi-hauteur de la calandre et tout autour du véhicule pour être mieux perçu à l’approche de carrefours mais aussi pour une réflexion latérale dans les vitrines en milieu urbain.

Sur certains types de véhicules, l’ouverture du hayon arrière peut masquer une partie de la signalisation lumineuse installée sur le toit du véhicule. C’est pourquoi, un grand nombre d’utilisateurs placent également ce type de feu dans leur hayon arrière qui s’active dès son ouverture.

Une fois activée, cette signalisation augmente considérablement la sécurité des intervenants et invite à la prudence sur le lieu de l’intervention. Le Nanoled est parfait pour cet usage car il est extrêmement plat (9 mm) et peut se placer partout sans difficulté.


Intéressé par une offre sur mesure ? Contactez nous.

Attirer l’attention à tout prix!

Afin d’être perçu directement dans le rétroviseur du véhicule qui le précède, le feu d’intérieur se place soit en partie supérieure du pare-brise, soit carrément déposé sur le tableau de bord, toujours centré. C’est en milieu urbain, lorsque la progression est plus difficile que son usage se justifie le plus.

Feux de pénétration et périphériques

Positionnés dans la calandre, ces feux sont destinés à être perçus à une distance minimum de 15 à 20 mètres. Ils sont donc plus efficaces sur voies rapides ou lignes droites qu’en milieu urbain où là on privilégiera un feu de type ‘intérieur’ positionné plus en hauteur, c’est-à-dire au niveau du pare-brise.

On ne dispose pas toujours d’une sirène...

Quel que soit le type de mission, l’idéal reste bien entendu de combiner feux d’intérieur, de calandre et périphériques, surtout pour les secteurs d’intervention non prioritaires comme les dépanneurs et convois exceptionnels qui ne disposent pas de signalisation sonore.