SDIS 38: nous avons choisi SARRA !

En 2010, suite à des accidents avec blessés, le SDIS 38 se met en quête d’une solution factuelle pour déterminer de façon objective les causes de tels sinistres.

Se référant entre autre, à la loi suisse qui impose à tout véhicule d’urgence et d’intervention d’être équipé d’un enregistreur de données, leurs recherches les mènent vers VDO et Sirac, distributeur de l’ordinateur de bord SARRA (Service d’Assistance à la Réduction du Risque d’Accident).

Celui-ci répond parfaitement aux objectifs établis par leur plan de prévention des risques sur la route, car au-delà du facteur humain, il rapporte les info concernant le véhicule au moment du sinistre. Y-a-t-il eu un ou plusieurs chocs, à quelle vitesse roulait le véhicule, quel était son régime moteur, a-t-il glissé ou percuté quelque chose, le chauffeur a-t-il freiné, quel organe d’urgence était en usage au moment de l’impact, etc.

Comment l’enregistreur SARRA est-il perçu auprès des intervenants ?

Une campagne de communication interne est alors menée et les premiers véhicules équipés. Le responsable technique soulève que “si pour certains, cet équipement apparaît comme un ‘mouchard’, il s’agit avant tout d’un analyseur factuel des circonstances, à charge et à décharge. C’est le but que nous recherchions".

"Il en résulte, dit-il, que le style de conduite s’en est trouvé modifié pour certains, et que déjà cette approche en soi est positive”.
SARRA équipe progressivement chaque véhicule de la flotte du SDIS 38, priorité étant donnée aux neufs, aux ambulances et à ceux qui nécessitent le plus d’intervenants à bord.